Archives pour l'auteur 'Célia'

Plein les mirettes !

Voilà, je ne sais pas si beaucoup de gens passent encore sur le blog, sachant qu’il n’a plus réellement de raison d’être (eh oui même ma stressée et anxieuse de mère qui repassait compulsivement sur le site 3 fois par jour en quête de nouvelles de sa progéniture n’y passe plus ! C’est pour dire !…. je rigole maman hein !)

 

Sinon pour ceux qui veulent s’en mettre plein les yeux, y’a du nouveau sur

http://www.facebook.com/photos.php?id=549670966&ref=pb

(ah rectification… en fait il faut que vous vous logiez sur facebook et ensuite accédiez à mon profil pour aller voir ensuite les photos)

J’y ai déposé tout plein de photos de Miss Solenn que je trouve toutes vraiment très belles, je vais tâcher de mettre aussi un minimum de commentaires sur chaque.. mais ça va me prendre du temps tout ça !

laohu

 

Je rajoute aussi la photo où je fais du laohu, ça c’est pour faire plaisir à Damien !

Celia et Solenn en France

… voila c est fini, le voyage est arrivé à son terme, et le retour à la réalité française est rude (en particulier le retour au clavier azerty… il m’a fallu plus de 5 min à taper la phrase ci-dessus.

Les 30h de voyage sont passées vite, je pense qu’une des choses que j’aurais apprise de ce voyage est la patience (merci les petits bus au trajet interminable dans le guizhou !).

Enfin pour être brève, je suis bien rentrée, je suis en vie, mon sac l’est également, et j’ai eu aussi une très bonne surprise à la gare du Mans. Ne reste plus qu’à se débarrasser du décalage horaire… !

A quand le prochain voyage ??

pict05542.jpgpingu

Une semaine a shanghai chez huimin

Et moi qui esperait que mes derniers jours en Chine seraient plus reposants que le reste du voyage : que nenni ! Huimin m a concocte un plan d enfer qui ne permet pas un seul instant de me tourner les pouces, je n ai peut etre qu une seule semaine a shanghai, mais j y ai fait des choses ca c est sur !

La premiere journee a ete entierement dediee au shopping ( c est la que je me dis que meme si huimin n aime pas le sport elle a tout de meme de l endurance !), de 10h a 17h le soir c aura ete lechage de vitrine et passage en revue de presque toutes les petites boutiques du gros complexe (dont j ai oublie le nom). ca faisait longtemps que je n avait pas ete assaillie de tous cotes par des *watch, bags, DVD, look a look !*

Le reste de la semaine s est partage entre visite de musee (le fameux musee des sciences ou nous avions trouve porte close deux ans auparavant avec Solenn et Sebastien !),  de temples, de squattage de cours de chinois niveau D a jiao da, entrevues avec angela ( dailleurs elle est tres decue de ne pas t avoir vue Solenn !), experimentation de la ligne 1 de metro a l heure de pointe, degustation de toute sorte de nourriture, sucree, salee, ou indefinissable ( de surtout degustation de trop de nourriture en fait !… ce n est pas une semaine ici qui m aura fait maigir !), courses souvenirs a Jia le Fu,ratage de gateaux choco-banane, chevauchee de lao hu, et soiree au logo avec damien huimin teng et antoine pour clore le sejour en beaute !

on trinque 

 

 

 

Derniere journee de Solenn en chine

Apres 18 heures de train assises dans le wagon restaurant (le plan pour ne pas rester debout tout le trajet), a payer des plats qu on ne consommait pas par peur de tomber malades ( d ailleurs meme les chinois nous imitaient ce qui donnait une idee de qualite de ce qui etait servi), nous voila arrivees a shanghai, derniere etape de ce palpitant voyage.

A peine arrivees , direction le quartier de la concession francaise ou se trouve l universite jiatong, repaire de Damien et gallix, deux comperes souhaitant appronfondir leur connaissance de civilisation chinoise en peaufinant leur approche de la gente feminine locale.

Avant d atteindre l antre des deux barbus-chevelus, il aura fallu porter nos deux sacs (20 kg chaque), sous un cagard pas possible (pres de 39 degres celsius), a ce rythme la on a du perdre 5 litres d eau facilement !

On finit tout de meme par arriver et posons nos sacs dans leur chambre double. Apres avoir discute de choses et d autres, une sieste s impose pour recuperer du trajet en train sans sommeil. Reveil a 19h, et c est parti ! Petit apero avec huimin, et nous nous dirigeons ensuite vers le ktv (karaoke pour les incultes). et de 22h a 3h, chacun y va de ses petites vocalises pour epater la galerie. mention speciale pour damien qui ne s est jamais refuse a chanter une enieme fois superstar ou initier gallix a l internationale (en chinois sil vous plait). En bref, une bonne petite soiree, meme si Solenn et moi avions un perdu la flamme a la fin…!

 Le lendemain, le tps de decoller du lit, la journee etait bien amorcee et il etait temps pour Solenn de prendre son avion… elle doit etre actuellement a Paris en cemoment…plus que quelques heures avant de rejoindre erquy… allez tiens le coup ! t es bientot arrivee !

 

Du grand Bouddha de Leshan aux nuages d Emeishan (2)

Ce qui resulte de l article precedent, est que lorsque nous sommes reparties de Lesham pour nous diriger vers Emeishan, il etait deja bien tard et du coup, impossible de partir grimper les premieres pentes pour se defouler apres toute la frustration accumulee durant l aprem a cause de l attente.

Nous nous sommes donc posees dans un hotel ou nous avions pu etablir un plan d approche pour notre escalade d Emeishan, une des grandes montagnes bouddhiques de Chine. Ne disposant que d un jour, il nous etait impossible de trouver une chemin nous permettant de monter toute la journee, pour atteindre le sommet.

 Du coup nous avons du gerer avec les bus qui atteignent certains points strategiques.

Depart le lendemain a 6h du matin, et vision d un lever de soleil brumeux entre paupieres encore closes par le sommeil et la vitre sale du bus qui met deux heures a nous emmener pres du sommet.

Las -bas, surprise il pleut ! Mais nous avons nos supers ponchos decathlon pour nous proteger (classe assuree !), apres 2h de grimpette nous atteignons le point culminant d Emeishan.

 poncho

 

De grandes statues dorees et quelques temples avec des Bouddhas y sont situes. La pluie non seulement redouble d intensite mais est glaciale et un petit vent, vient vite nous faire grelotter de la tete aux pieds. On part se refugier dans un petit restaurant au sommet, ou apres un bol de pates epice qui nous met la bouche en feu, on finit par retrouver l usage de nos extremites ( je precise nez et doigts pour les esprits mal intentionnes !).

Apres etre redescendues, nous prenons un second bus vers wannian si, un temple situe a mi course entre le sommet et la vallee. Deja le climat a considerablement change, il fait chaud, et le paysage a troque ses pins alpins contre des palmiers, et une vegetation plus luxuriante. Le soleil a egalement fait son retour. On prend nettement plus de plaisir a se balader dans cette partie la, nous nous arretons dans quelques temples qui jalonnent le chemin. Les plus connus et visites sont pris d aussaut par les touristes. D ailleurs on trouve que l installation de telepheriques  sur le mont Emei a ete une riche idee : la plupart des chinois sy engouffrent nous laissant les chemins libres et beaucoup plus agreable !

te

En fin d apres midi nous rentrons fourbues mais tres contente de notre excursion a emeishan, meme si nous n avons pas eu la satisfaction de gravir de haut en bas la montagne. !

 

Du grand Bouddha de Leshan aux nuages d Emeishan (1)

Dans 5 ans… quand la plupart des chinois auront acces au plaisir de partir en vacances, j ai comme l impression que les grands spots touristiques de Chine ne seront plus visitables en haute saison, exception faite si vous etes d une patience a toute epreuve, et que vous etes loin de souffrir d agoraphobie (mais vraiment loin !).

 Je m explique :

Pour ne rien manquer des grands monuments et lieux historiques de Chine, Solenn et moi avions planifie un super combo Emeishan+Leshan, le tout faisable en deux jours.

Apres deux jours de route en partant de Chengdu, nous voila arrivees a Leshan,  ville tres connue pour son grand Bouddha (qui est encore plus cher patrimoine mondial depuis les destructions en Afghanistan d autres grands bouddhas). Nous en avions vu des photos, mais le voir en vrai, pensait-on, nous permettrait d en mesurer toute la grandeur (plus de 75 metres de haut) et des orteils long de plus d 1m !  Arrivees sur la site vers 14h de l apres midi, nous visitons tout d abord les alentours (pas  trop noires de monde) , il y a de jolies pagodes agrementees de jardins coquets. Puis nous nous rendons vers l endroit d ou il est possible de descendre un raidillon permettant enfin de voir le Bouddha de la tete au pied.

Premiere surprise, il nous faut attendre dans des cages a bestiaux, style type  d attente Walt Disney sans le decor rigolo pour faire patienter. On prend notre mal en patience, une heure plus tard, nous avancons enfin… vers une autre file d attente : resultat pres de 2h30 d attente debout, tout ca pour finir par mettre 20 min a descendre la chemin a flamc de falaises en luttant pour ne pas mourir etouffees ou poussees sans menagement par tous les touristes chinois.

Enfin la vue etait tout de meme pas mal, et on a fait de jolies photos (meme si on ne se rend pas trop compte de la hauteur), mais le tribut a payer aura ete bien lourd !

boud

Dali (2)

Aujourd hui samedi 14 juillet, nous nous sommes senti inspirees par les evenements de notre patrie cherie et avons loue des velos pour faire a notre facon notre petit tour de France le long du lac erhai.

 

envelo

 

Apres presque deux heures de trajet le long d une route pas toujours tres agreable, ou nous avons fait la course contre des americaines en velo tout comme nous (on a gagne bien sur… !), nous arrivons a Zhoucheng ‘petit’ village bai, qui a a charme par sa petite place ombragee par deux immenses arbres (plusieurs fois centenaires) et son animation. Tout en degustant des mantous (petit pains) dans un coin du marche nous avons observe les gens qui passaient. La plupart des femmes sont en habits traditionnels (pantalons blancs brodes (plutot fonces a la campagne), vestes noires ou bleues ornees de quelques brillants, et surtout la coiffe traditionnelle autour de laquelle elles enroulent une grosse natte), et ce n est absolument pas une attraction pour les touristes !

En montant vers le village, un vieux papi nous invite gentiment a venir prendre un the dans sa maison (nous nous isntallons dans la cour interieure qui est paisible). Dans une espece de patio sa femme et sa belle soeur fabriquent les fameux batiks indigos qui font un  la renommee de la Chine du Sud). Mais il ne compte nullement nous les vendre ! (ca change !) Avec notre vocabulaire de base nous arrivons a lui faire la conversation, mais le Yunnan hua n est pas tres aise a comprendre…

Apres ce moment sympa et privilegie nous continuons notre route vers le haut du bourg ou nous tombons sur un temple en pleine effervescence ! Nous sommes  par chance tombees sur un jour special ou toutes les femmes du village se reunissent pour decider de la tenue d un prochain marche dans une ville voisine, c est aussi l occasion pour elles de revetir leurs plus beaux atours. Au moins une cinquantaine de femmes bai se tiennent ainsi, avc toutes des parures plus clinquantes les unes que les autres, on se croirait dans une reconstitution pour un film d epoque !

 femmesbai

 

Le retour en velo est assez ardu, on doit remonter toutes les pentes aisement descendues a l aller, on rentre fourbues et sans jambes a Dali, mais la journee aura valu le coup et de loin !

Dali

Apres deux semaines de cours acharnes un petit bol d air a l exterieur de Kunming s imposait. Nous sommes quittes Kunming sous un gros orage en train de nuit jeudi soir pour Dali. Arrivee a 5h (etencore sous la pluie,) nous avons arpente les ruelles de la vieille ville avant le gros des troupes de touristes, pas de pop chinoise qui vous explose les tympans lorsque vous passez trop pres des stands de CDs, pas de guide deguise en minorite arme de leur haut parleur crachotant… on entendait meme les oiseaux chanter… pfiou qu est-ce que c est reposant ! 

Apres avoir depose nos bagages a l hotel, nous sommes reparties vers 9h nous balader, et deja les choses avaient bien change, toutes les nuisances sonores et les etals proposant les memes babioles aux quatre coins de la CHine etaient presents, et deja beaucoup de monde s y precipitait.

 

 Neanmoins, la ville reste toute de meme tres sympa, les maisons grises sont ornementees de toitures typiques de la minorite Bai, et souvent les plus vieilles et delabrees (avec de l herbe sur le  dessus et des compteurs electriques mal caches) sont les jolies a observer.  Apres un petit tour sur les remparts qui encerclent la vieille ville, nous sommes parties a pied vers le grand lac Erhai.

 solenninthewind

 

Apres avoir traverse les rizieres nous atteignons un petit village dont les rues inondees par les fortes pluies des derniers jours forment un  veritable labyrinthe ! On se perd plusieurs fois, mais les gens du coin finissent par nous indiquer la voir jusqu au lac. Il est vraiment immense, et nous profitons d une eclairicie pour nous poser quelques instants…

 maisonbai

Interieur d une maison bai traditionnelle.

 

Le week-end on s active (2) Shilin (la foret de pierres)

Dimanche matin, journee grasse mat, croyez-vous ? et bien non !

Reveil matin 7h30, on se reveille comme des tites fleurs, et le petit dej avale, nous prenons un bus vers la gare ferroviaire tout au sud, pour en reprendre un autre qui nous menera a Shilin (la grosse attraction touristique proche de Kunming qui draine un maximum de touristes). Seulement voila, 140 yuans pour aller voir des gros cailloux, on trouve ca un peu beaucoup. Du coup, selon les conseils d une francaise rencontree a Yangshuo quelque temps auparavant,  nous allons contourner le site touristique et aller visiter les alentours qui sont tout aussi remarquables, mais libres de droit d entree et surtout sans touristes chinois bruyant et nombreux ( notre hantise !).

 2h30 plus tard, nous arrivons pres du site tourisitique, et le chauffeur veut absolument nous faire descendre ( il ne comprend absolument pas pourquoi deux touristes blanches comme nous veulent continuer la route vers la ville suivante). Apres quelques explications en chinois et anglais, il fini par nous laisser continuer assez etonne de notre comportement. En route nous reperons  l endroit ou il nous faudra descendre, mais d abord nous nus arretons dans un resto pour calmer nos estomacs. Nous commandons deux grands bols de nouilles… dont la viande n est autre que celle de chien (il ne servait que ca de toute facon)… il faut bien une premiere fois pour ce genre de chose… cependant nous avons trouve cela assez bon pas different d une autre viande. 

shilin 

 

Cette experience culinaire passee, nous nous sommes mis en route vers le petit village que nous avions repere. Une fois traversees les rizieres, nous entrons dans un petit village en terre et torchis, leurs habitants sont tres amuses de nous voir, et les enfants  nous suivent en rigolant pendant un petit moment. Derriere le village nous attend les fameux paysages de cartes postales : les roches karstiques qui se tiennent droites comme des i au beau milieu des champs. Nous promenons un moment et tentons d en  escalader. Lorsqu une roche nous inspire plus que l autre nous faisons aussi quelques petites mises en scene. Comme quoi les pierres ca peut etre rigolo ! Certains paysans surement plus habitues au paysage que nous, doivent bien se marrer a nous regarder. Alala ces touristes !

  

escalade

 

 

 

 

 

 

 

Le week end on s active ! (1) Les monts de l ouest (xi shan)

Premier week-end de liberte a Kunming :

Apres une grasse matinee toute relative jusque 9h (de toute facon les travaux dans l immeuble avaient repris, et les conducteurs abusaient du klaxon au carrefour 17 etages plus bas). Comme nous voulions profiter des environs moins immediats de Kunming qui sont trop loin pour y aller en une apres-midi, nous avions prevu un planning tres serre : ce samedi les monts de l Ouest, et Shilin ( la foret de pierres) pour dimanche.

Samedi matin donc, nous voila arnachees et equipees en consequence pour aller tater montees et descente et ainsi faire un check-up complet de nos mollets avant notre ascencion d Emeishan ( celle qui se fait en deux jours), deux semaines plus tard dans le Sichuan. Apres une petite demi-heure de bus, nous voila deposees au pied des monts et pres du lac Dian (la grande mer interieure proche de Kunming) dont notre grimpette devrait nous donner un panorama des plus saisissant.

Les premieres cotes sont rudes (il faut dire qu on est deja a plus de 2000 metres),… c est toujours rassurant de voir nos compagnons de route chinois galerer tout autant que nous ! Apres une bonne suee, et quelques pauses, nous arrivons au bout d une heure et demie au  sommet d une crete, mais du panorama sur le lac ou de la porte longmen censee concretiser le point culminant nous n en voyons rien…. Un peu decues, nous continuons tout de meme notre chemin et venons meme jusqu a longer une zone militaire interdite !  Prises dans une averse nous nous refugions dans un abri abandonne en esperant ne pas nous faire arreter par des militaires ( nous etions un peu paumes). 

 Solenn est perdue

 

Solenn perdue…. Mais il est ou le chemin !!

 Peu de temps apres nous comprenons notre erreur, nous avons escalade le mauvais versant ! Une fois revenue de l autre cote, nous traversons la porte du dragon (longmen), mais en sortons vite un peu ecoeurees par la foule qui se presse de tous cotes. La vue sur le lac Dian est vraiment splendide, mais bon… l attraction touristique (longmen) ne vaut pas le coup.

En revanche, lors de notre descente sur l autre versant, nous avons deniche le long du chemin un petit temple paisible dedaigne par les touristes (tant mieux, ca n en est que plus calme !); alors qu il est tres beau, niche a flanc de montagne et nous fait penser par ses jardins a Suzhou. Le meilleur pour la fin en quelque sorte….

En tout cas apres presque 6 h de marche non stop,  on a les jambes en compote… ca va etre dur emeishan !!

 

le lac dian

12

juin 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Auteur:

Célia


les chansons |
Alf & Co |
Kolkata Pictures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | voyageUsa2007
| Appartements en Andalousie
| le blada blog d'une année g...